Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Coronavirus Canton et communes soutiennent garderies, organisations d’accueil familial de jour et institutions d’utilité publique

22 avril 2020 – Communiqué de presse

Les frais sont remboursés aux parents si les places de prise en charge de leurs enfants n’ont pas été utilisées et une contribution supplémentaire sera versée aux institutions d’accueil du canton de Berne pour couvrir leurs coûts. Le Conseil-exécutif a adopté l’ordonnance sur les mesures destinées à maîtriser la crise du coronavirus dans le domaine de l’accueil extrafamilial. Il a aussi adopté une ordonnance sur les mesures urgentes dans le domaine des loteries en faveur des organisateurs sportifs.

Compte tenu de la situation exceptionnelle, les garderies et les organisations d’accueil familial de jour ont été contraintes, par la Confédération et le canton, de rester ouvertes et de prendre en charge tous les enfants dont la famille ne peut pas s’occuper. De nombreuses familles qui gardent elles-mêmes leurs enfants sont maintenant confrontées à des difficultés financières en raison de la crise du coronavirus. Elles se demandent en outre pourquoi elles devraient régler des frais de garde alors que leurs enfants n’ont pas été pris en charge par une garderie. Il n’en reste pas moins que les structures d’accueil doivent être financées de toute urgence pour pouvoir assurer leur offre, actuellement pour des groupes restreints et si possible constants.

Allégement des frais des parents et soutien aux institutions

Deux mesures devraient permettre d’atténuer les conséquences économiques de la crise du coronavirus dans le domaine de l’accueil extrafamilial : les frais de garde pour les places non utilisées en raison de la pandémie seront couverts ; une contribution est prévue pour les coûts des places qui ne sont plus mises à disposition actuellement en raison de la crise du coronavirus. Ces mesures s’appliquent du 17 mars au 16 mai 2020 ; leur coût est estimé à plus de 13 millions de francs. Dans le canton de Berne, le financement de l’accueil extrafamilial est une tâche conjointe du canton et des communes. Comme il relève de la compensation cantonale des charges de l’aide sociale, il est assumé à parts égales par le canton et par l’ensemble des communes.

Les garderies et les organisations d’accueil familial de jour sont des offres d’importance systémique. Elles l’étaient avant la pandémie, elles le sont actuellement et elles le resteront après la crise. Le canton les remercie de leurs efforts dans à la lutte contre le coronavirus. Le Conseil-exécutif demande à la Confédération de contribuer aux coûts et de poursuivre la discussion sur le financement des garderies. Il se félicite des décisions prises en ce sens par les commissions compétentes du Conseil national et du Conseil des États.

Pandémie dans le Jura bernois : quelques chiffres

Le bus de dépistage du coronavirus s’est déplacé avant Pâques dans le Jura bernois, où le nombre de cas positifs avait le plus augmenté. Le 3 avril 2020, on apprenait qu’un foyer de COVID-19 s’était déclaré dans un EMS de la région. Grâce au bus mobile, tous les résidents et le personnel de 13 autres EMS du Jura bernois ont pu être testés rapidement. Dans l’un de ces établissements, plusieurs membres du personnel et plusieurs résidents étaient positifs. Les douze autres établissements n’ont été que très peu touchés par le COVID-19.

Des chiffres supplémentaires sont disponibles pour les trois EMS qui appartiennent à l’Hôpital du Jura bernois. Sept résidents y ont été testés positifs au COVID-19. Aucun cas n’est à signaler parmi le personnel.

Situation de la pandémie dans le canton de Berne et interprétation des données

À l’heure actuelle, 1643 personnes sont atteintes de coronavirus dans le canton de Berne et 77 en sont décédées ; 67 personnes sont hospitalisées à cause d’une maladie liée au coronavirus, dont 14 en soins intensifs (10 d’entre elles sous assistance respiratoire).

Dans les EMS, 40 décès ont été attribués jusqu’ici au COVID-19. Il a été possible, grâce à des mesures ciblées comme le soutien de la protection civile, d’assurer le fonctionnement des EMS. Les données de monitorage montrent une légère diminution du nombre de cas parmi le personnel et du nombre de résidents malades.

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration du canton Berne (DSSI) adhère à corona-data.ch (COVID-19 Information for Switzerland), une plateforme mise au point par Daniel Probst, doctorant du professeur Jean-Louis Reymond au département de chimie et de biochimie de l’Université de Berne. Celle-ci illustre l’évolution du nombre de cas de coronavirus en Suisse. La DSSI a demandé à Daniel Probst de rendre cet outil utilisable pour le canton de Berne et de cartographier les données existantes par arrondissement administratif. On accède à l’application cantonale à l’adresse https://be.corona-data.ch/.

Modification de l’ordonnance sur les mesures destinées à maîtriser la crise du coronavirus dans le secteur sanitaire

En adoptant l’ordonnance sur les mesures destinées à maîtriser la crise du coronavirus dans le secteur sanitaire (OCCVS) le 26 mars 2020, le Conseil-exécutif a garanti aux hôpitaux de soins aigus somatiques une compensation des pertes de revenus qu’ils subissent en raison de l’interdiction des interventions programmées. Par la modification de l’ordonnance adoptée aujourd’hui par le Conseil-exécutif, le canton compense aussi le manque à gagner des cliniques de réadaptation, des cliniques psychiatriques et des maisons de naissance, pour autant qu’elles figurent sur les listes hospitalières du canton de Berne et qu’elles soient situées sur son territoire. Elles enregistrent, elles aussi, un recul du nombre de patients et donc de recettes.

Ordonnance sur les mesures urgentes dans le domaine des loteries

Réuni en séance aujourd’hui, le Conseil-exécutif a adopté par ailleurs l’ordonnance sur les mesures urgentes destinées à surmonter la crise du coronavirus dans le domaine des loteries. L’ordonnance instaure les bases légales nécessaire à l’octroi de prestations de soutien particulières aux institutions d’utilité publique par recours au Fonds de loterie et au Fonds du sport. Il s’agit concrètement d’indemnités pour pertes financières consécutives à des manifestations annulées ou reportées et pour des mesures particulières dans le domaine sportif. Ces montants sont versés à titre subsidiaire. Ceux qui les sollicitent doivent donc prouver qu’ils ont fait les efforts qu’on pouvait attendre de leur part et fait appel aux prestations de tiers, notamment aux aides fédérales. Pour de plus amples informations, voir le site Internet de la Direction de la sécurité.

Nota bene

Remarques sur la mise en œuvre

  • Les garderies et les organisations d’accueil familial de jour déposent une demande de financement auprès de la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration.
  • Les formulaires à utiliser pour déposer une demande par voie électronique sont en préparation, afin pouvoir traiter les demandes dans les meilleurs délais.
  • Afin d’assurer des liquidités aux institutions, il est prévu de déclencher immédiatement les versements sur la base d’un contrôle de vraisemblance et de n’établir des relevés détaillés que dans un second temps.
  • Les garderies et les organisations d’accueil familial de jour rembourseront aux parents le montant versé si leurs enfants n’ont pas pu être pris en charge à cause de la pandémie entre le 17 mars et le 16 mai 2020. En règle générale, ce montant sera déduit des prochaines factures.
     

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/soziales/soziales/aktuell.html