Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Insertion professionnelle des réfugiés Approche nouvelle pour l’Agenda Intégration Suisse

6 juin 2019 – Communiqué de presse

Il faut que les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire puissent s’insérer plus rapidement dans le monde du travail. À cet effet, la Confédération et les cantons se sont entendus sur l’Agenda Intégration Suisse, entré en vigueur le 1er mai 2019. La Confédération met davantage de fonds à la disposition des cantons pour cette tâche, mais elle attend de leur part un plan de mise en œuvre ciblé. Le Conseil-exécutif a adopté le sien, qu’il va soumettre aux services compétents du Secrétariat d’État aux migrations.

Le canton de Berne a préparé la mise en œuvre stratégique et opérationnelle de l’Agenda Intégration Suisse dans le cadre de son projet de restructuration du domaine de l’asile et des réfugiés. Il déléguera les tâches opérationnelles à cinq partenaires régionaux à partir de la mi-2020. Il adopte ainsi une approche nouvelle dans le domaine de l’asile et des réfugiés, tout en respectant les exigences et les objectifs de l’agenda.

Partenariats régionaux

La Confédération et les cantons se sont donné pour but que l’ensemble des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés disposent, trois ans après leur arrivée, de connaissances de base d’une langue nationale leur permettant de gérer leur quotidien. Par conséquent, le canton de Berne met l’accent à partir de cette année sur l’obtention de certificats de langue reconnus et demande à ses partenaires régionaux de faire une place accrue à la didactique d’intégration et à l’utilisation des médias numériques afin d’accélérer l’apprentissage des langues.

Au début de la scolarité obligatoire, les enfants entre 0 et 5 ans devront être capables de se faire comprendre dans la langue du lieu où ils vivent. Pour atteindre ce but, le canton de Berne compte sur les garderies, dont il prend à sa charge une partie des coûts afin de favoriser l’intégration directe et l’apprentissage mutuel avec des enfants du même âge.

Un autre objectif de l’Agenda Intégration est de permettre aux jeunes adultes d’intégrer rapidement des formations et aux adultes le marché du travail primaire. Le canton propose aujourd’hui déjà des solutions transitoires dans le domaine scolaire et il finance des cours professionnels et d’autres offres pour faciliter l’accès au marché du travail primaire. Quant aux partenaires régionaux, ils jouissent d’une grande liberté d’entreprise pour réaliser cet objectif et ils innovent, tant dans la qualification des personnes désireuses de s’intégrer que dans la coopération avec les milieux économiques.

Intégration sociale et langues

Enfin, il faut que l’ensemble des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire connaissent bien le mode de vie en Suisse et entretiennent des contacts avec la population locale sept ans après leur arrivée. Les offres d’intégration sociale, qui sont actuellement encouragées dans le cadre du programme d’intégration cantonal, seront dorénavant ancrées dans les régions du canton par les partenaires régionaux.

Les partenaires régionaux devront mettre l’accent sur l’intégration linguistique et l’insertion professionnelle des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés. En guise d’incitation financière, le canton de Berne couvrira leurs dépenses en fonction des résultats obtenus.

Evaluation et contrôle

Le Conseil-exécutif a demandé à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale d’élaborer une stratégie, mais aussi de tenir informé le Secrétariat d’État aux migrations. Le canton de Berne est en train de mettre au point une application permettant de mesurer la réalisation des objectifs assignés. Elle servira aux partenaires régionaux pour gérer les cas et à l’administration cantonale pour assurer le contrôle. Elle sera utilisée en outre pour rendre compte au Secrétariat d’État aux migrations de l’avancement des programmes.

Les programmes d’intégration cantonaux mis en œuvre de 2018 à 2021 seront complétés à partir de mai 2019 par les demandes des cantons relatives à la réalisation de l’Agenda Intégration. Le projet cantonal de restructuration du domaine de l’asile et des réfugiés confère à la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale la responsabilité de l’encouragement de l’intégration, de l’aide sociale et de l’hébergement des personnes relevant du domaine de l’asile. La Direction de la police et des affaires militaires reste compétente pour l’exécution des décisions de renvoi et l’aide d’urgence.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/gesundheit/gesundheit/aktuell.html