Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Coronavirus : projet pilote de tests dans 24 classes – Dépistage à large échelle à partir de mai

30 mars 2021 – Communiqué de presse

Le canton de Berne se prépare à effectuer des tests de masse dans les écoles. Deux projets pilotes auront lieu cette semaine et la semaine prochaine dans six écoles (24 classes en tout, de la première année au secondaire II). Ils serviront de préparation aux tests à large échelle qu’il est prévu de mener dans les écoles bernoises après les vacances de printemps. Les tests servent à détecter à un stade précoce une infection chez des patients asymptomatiques dans le but d’endiguer ou au moins de ralentir la propagation du coronavirus et de garder les écoles ouvertes. Il s’agit de tests par prélèvement salivaire, facilement réalisables en classe. Anonymes et effectués sur une base volontaire, ils ont lieu une fois par semaine pendant les cours. Deux groupes au plus sont formés dans chaque classe ; les tests sont pratiqués par des spécialistes sur des groupes d’échantillons (« pooling »). Il est donc impossible de déduire quels sont les enfants et les enseignants atteints. Ces échantillons groupés sont soumis à une analyse PCR très précise.

Jusqu’à 160 000 tests par semaine

L’école est mise au courant des résultats des tests et elle en informe à son tour les parents. Si le résultat d’un échantillon groupé est positif, les élèves du groupe concerné doivent se mettre en quarantaine ou suivre un enseignement à distance. Pour permettre la poursuite de l’enseignement, la classe peut passer temporairement à l’enseignement à distance. Les élèves du groupe positif doivent être testés individuellement le jour même ou le lendemain au plus tard, toujours à l’aide d’un test par prélèvement salivaire. Les élèves testés positifs sont tenus de rester en quarantaine. Ils sont contactés par le Service du médecin cantonal, qui leur donne des instructions complémentaires. Les élèves de la classe qui n’auront pas participé au test groupé et qui ne souhaitent pas se soumettre au test individuel pourront être placés en quarantaine par le Service du médecin cantonal. Les élèves testés négatifs auront la possibilité de reprendre les cours en présentiel.

Participent au projet pilote quatre établissements de la scolarité obligatoire (Évilard, Berne-Betlehem, Lauterbrunnen, Thoune), un gymnase (Kirchenfeld) et une école professionnelle (Berufsfachschule des Detailhandels bsd), soit 24 classes en tout. La première série de tests débute le 30 mars, avec le soutien opérationnel de la Police cantonale ; une répétition est prévue la semaine suivante. L’expérience sera évaluée pendant les vacances de printemps. Les tests seront menés de manière à perturber le moins possible les cours et à garantir un niveau élevé de participation.

La Direction de l’instruction publique et de la culture et la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration souhaitent pouvoir tester en masse dans les écoles de tout le canton à partir du 3 mai : 160 000 élèves et membres du corps enseignant pourraient être dépistés chaque semaine. Cette offensive a été décidée en concertation avec l’Association des communes bernoises et les partenaires sociaux.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/aktuell.html