Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Coronavirus Recherche de personnel pour les EMS et les hôpitaux

17 novembre 2020 – Communiqué de presse

Les EMS et les hôpitaux du canton de Berne manquent parfois cruellement de personnel en raison de la mise en isolement ou en quarantaine d’une partie de leurs collaborateurs. Les EMS ont un besoin urgent de personnel supplémentaire car, dans certains établissements, des services entiers sont touchés par le coronavirus. Les hôpitaux étendent leurs services d’urgence et se préparent à la phase orange. Par ailleurs, l’équipe de traçage du canton de Berne a pu rattraper son retard dans le suivi des personnes testées positives au coronavirus et des personnes-contacts.

Certains EMS font face actuellement à une forte augmentation des cas de coronavirus. Près de 61 EMS sur les 300 que compte le canton sont concernés. 560 résidents sont infectés ou suspectés de l’être. Environ 3,5% des employés se trouvent en isolement ou en quarantaine ; quelques EMS déplorent jusqu’à 50% de collaborateurs touchés. Cela signifie que 455 personnes sont absentes sur les 13 000 travaillant dans la santé et les soins et que les EMS manquent donc de ressources.

Les EMS se sont très bien préparés à l’arrivée de la seconde vague, mais il a été impossible, en dépit des plans de protection rigoureux mis en place, d’empêcher le virus de pénétrer dans les institutions puisqu’il continue à circuler très largement dans la population.

Environ 200 collaborateurs des hôpitaux du canton de Berne sont actuellement en isolement ou en quarantaine.

Appel à utiliser la plateforme d’inscription pour des missions

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration appelle les personnes formées et/ou justifiant d’une expérience dans les métiers des soins ou de la santé, et qui ne sont plus actives professionnellement, à proposer leur aide aux EMS ou aux hôpitaux pour des missions temporaires. Elles peuvent le faire sur le portail www.coronavirus-bern.ch, qui fonctionne comme un intermédiaire numérique, avec d’un côté l’EMS ou l’hôpital et de l’autre la personne qui propose ses services. Les conditions d’engagement (salaire, temps de travail, etc.) sont négociées directement par les partenaires.

Hôpitaux prêts à passer en phase orange

L’Office des hôpitaux a demandé aux hôpitaux du canton de se préparer à la phase orange. Pendant cette phase, les tâches des hôpitaux sont réorganisées. La disponibilité des lits ordinaires et des lits de soins intensifs est encore augmentée. Pour libérer ces capacités, toutes les interventions prévues doivent être reportées, sauf contre-indication médicale. L’objectif est d’augmenter les capacités en lits, en personnel et en matériel. Pendant cette phase, l’Hôpital de l’Île coordonne les cas COVID-19 les plus lourds et l’occupation des lits de soins intensifs dans tout le canton. Pour décharger les hôpitaux qui traitent de nombreux cas COVID-19, les autres établissements prennent en charge les patients qui n’ont plus besoin de soins intensifs. Les cliniques de réhabilitation du canton sont également impliquées dans ce dispositif. Les hôpitaux sont tenus d’informer l’Office des hôpitaux de la situation plusieurs fois par jour.

Renforcement du traçage des contacts dans le canton

L’équipe cantonale de Contact Tracing a été renforcée. Elle compte actuellement 120 personnes, épaulées par 30 collaborateurs de la Police cantonale et 70 personnes issues d’un centre d’appels médicaux. L’équipe a été fortement sollicitée depuis la mi-octobre en raison de la hausse rapide du nombre de cas, et des collaborateurs supplémentaires ont été embauchés chaque semaine. Le canton de Berne maintient une équipe autonome de traçage, mais celle-ci est appuyée par un centre d’appels qui aide à répondre aux appels téléphoniques de routine et à remonter les chaînes de contamination. Le traçage est un aspect essentiel de la lutte contre la pandémie car il est indispensable d’identifier autant de foyers que possible pour ralentir la propagation du virus. Grâce au renforcement du Contact Tracing, les équipes parviennent de nouveau depuis cette semaine à joindre rapidement par téléphone toutes les personnes en isolement. Les nouvelles procédures prévoient que les personnes-contacts des personnes infectées sont contactées principalement par SMS ou par courrier électronique. En outre, les personnes placées en isolement parce que testées positives sont invitées à soutenir activement le traçage en préparant des listes de contacts et de lieux probables d’infection. Cette démarche permet de gagner un temps précieux.

Tests rapides aussi dans les pharmacies et dans les cabinets médicaux

Comme elle l’avait annoncé, la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration a indiqué sur le site www.be.ch/tests-a-berne. d’autres possibilités de test rapide. Dans le canton de Berne, environ 30 000 tests rapides ou tests PCR peuvent être effectués chaque semaine. La population est invitée à se faire tester sans attendre, même si les signes de maladie sont légers (toux, symptômes de refroidissement ou de grippe, etc. voir coronacheck. Les drive-in de la BEA et de Belp sont maintenant ouverts aussi aux habitants d’autres cantons.

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/aktuell.html