Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Retour à l'aperçu des communiqués actuels

Conférence de presse annuelle Renforcer la collaboration, simplifier les processus, développer le numérique

31 janvier 2020 – Communiqué de presse

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration a pour ambition de renforcer la collaboration au sein de l’administration cantonale, avec les institutions et avec les autres partenaires, et de simplifier ses processus. Elle poursuivra sa transition numérique pour progresser dans l’intégration des prestations. Les gains d’efficacité ainsi obtenus apporteront des améliorations qualitatives. Cette démarche est indispensable pour relever les défis à venir dans la santé et le social et pérenniser la couverture en soins, l’intégration et l’inclusion.

Lors de la conférence de presse annuelle de la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI), le conseiller d’État Pierre Alain Schnegg a souligné combien la collaboration entre tous les partenaires était importante pour endiguer la hausse des coûts. Désireuse de se préparer à de nouvelles formes de coopération et de partenariat, la Direction a procédé à des analyses critiques ces dernières années afin de repérer des potentiels d’amélioration et de rationaliser son portefeuille de tâches. « Nous avons osé sortir de notre zone de confort et, lorsque le rapport coût-utilité ne justifiait pas la poursuite de certaines activités, nous avons eu le courage d’y mettre fin », a expliqué le directeur de la DSSI. La Direction évalue en permanence les nouvelles possibilités offertes par l’évolution rapide des technologies et réalise des projets pour développer le numérique.

Maintenir la qualité des services tout en maîtrisant les coûts

Les coûts de la santé et du social vont encore augmenter ces prochaines années. Entre 2014 et le budget 2023, leur hausse affiche près de 450 millions de francs (+16%). Le directeur de la santé, des affaires sociales et de l’intégration a souligné que toutes les parties prenantes devaient s’employer à réduire les coûts en coopérant afin d’exploiter les synergies et de réaliser des économies d’échelle. « Car nous voulons continuer à pouvoir assurer des prestations de qualité », a insisté Pierre Alain Schnegg. La stratégie de la santé 2020-2030 du canton de Berne propose de nombreuses pistes pour organiser cette coopération. Elle s’inspire en particulier des mesures prises pour assurer la couverture médicale dans le Simmental et le Pays de Gessenay (campus de la santé), de la coopération entre le centre hospitalier STS et Medbase dans le domaine de la chirurgie ambulatoire dans cette même région ou encore du partenariat public-privé entre l’Hôpital du Jura bernois SA et Swiss Medical Network.

Le numérique au cœur du changement

Le dossier électronique du patient (DEP) est la clé d’une couverture intégrée facilement accessible aux patients. Tous les hôpitaux doivent adhérer à une communauté de référence d’ici le 15 avril 2020. Grâce au financement initial qu’il a accordé à Axsana SA, le canton de Berne a pu mettre en place une société d’exploitation solide, qui regroupe déjà la moitié de la population suisse environ. Le dossier électronique du patient est actuellement le seul outil permettant d’assurer une intégration maximale des soins. Voilà pourquoi il est si important.

La gestion rationalisée des données prend une importance majeure. La mise en réseau des informations permet d’éviter les redondances et de simplifier les processus. L’Office de l’intégration et de l’action sociale (OIAS) collabore par exemple avec l’Association des communes bernoises (ACB) et la Conférence bernoise d’aide sociale et de protection de l’enfant et de l’adulte (BKSE) pour définir les bases d’un système de gestion des cas qui soit commun à tous les services sociaux du canton.

Les projets numériques de la DSSI dépassent largement le cadre de la Direction. Ils concernent différents fournisseurs de prestations : de nouveaux outils numériques seront mis à la disposition des hôpitaux, des EMS, des personnes en situation de handicap, des services de sauvetage et des pharmacies pour fluidifier les échanges.

Intégration par le travail et encouragement de l’apprentissage de la langue

La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration a mené à bien deux appels d’offres dans le domaine de l’asile et des réfugiés en 2019. Quatre partenaires régionaux assumeront la responsabilité opérationnelle globale de la mise en œuvre du projet de restructuration du domaine de l’asile. De plus, une organisation justifiant d’une vaste expérience sera compétente pour l’encadrement et l’intégration des mineurs non accompagnés. Les nouveaux partenaires travailleront en étroite collaboration. Les connaissances linguistiques sont importantes pour accéder au marché du travail primaire. Il faut aussi la participation active des milieux économiques et des syndicats. L’Office de l’intégration et de l’action sociale mettra en place un service spécialisé dans l’intégration par le travail et encouragera résolument l’apprentissage de la langue locale.

Documentation

Retour à l'aperçu des communiqués actuels


Informations supplémentaires



Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/ueber-die-direktion/aktuell.html