Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Infolettre de l'Office du médecin cantonal - COVID-19 07/2021

Informations de l’OFSP sur la vaccination contre le COVID-19

Le 5 mai 2021, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a fait parvenir aux fournisseurs de prestations une circulaire (PDF, 285 Ko, 2 pages) pour les informer des points suivants: consentement à la vaccination pour les jeunes de moins de 18 ans, numéro de téléphone « Infoline » supplémentaire sur la vaccination COVID-19, nouveautés et adaptations des informations destinées aux professionnels de la santé.

Des changements importants concernent la vaccination après une infection au SARS-CoV-2 confirmée ainsi que la vaccination des femmes enceintes atteintes de maladies chroniques et faisant partie d’un groupe à risque d’exposition élevé (notamment le personnel de santé). Ils ont déjà été intégrés dans la fiche d’information (PDF, 429 Ko, 2 pages) Vaccins à ARNm contre le COVID-19 et la liste de contrôle (PDF, 490 Ko, 2 pages) Administration des vaccins à ARNm. Des indications complémentaires figurent dans les recommandations (PDF, 755 Ko, 26 pages) de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19 de l’OFSP et de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV).

La procédure à suivre pour vacciner les personnes qui ont déjà été malades du COVID-19 est détaillée sur le forum sur l’application VacMe (accès à VacMe requis).

Pour compléter les informations de l’OFSP sur le consentement à la vaccination pour les jeunes de moins de 18 ans, nous attirons votre attention sur le fait que seul le vaccin Comirnaty® de Pfizer/BioNTech a reçu une autorisation de mise sur le marché de Swissmedic pour les personnes âgées de 16 ans et plus.

Quarantaine suite à un contact étroit chez les personnes vaccinées

L’OFSP et l’Association des médecins cantonaux de suisse (AMCS) ont publié des recommandations (PDF, 159 Ko, 2 pages) à l’intention des personnes ayant reçu un vaccin à ARNm. Ces dernières sont considérées comme pleinement vaccinées :

  • si elles ont reçu deux doses d’un vaccin à ARNm autorisé en Suisse, dès le 15e jour après la seconde injection, ou
  • si elles ont déjà été malades du COVID-19 (infection confirmée) et ont reçu une seule dose d’un vaccin à ARNm autorisé en Suisse, dès le 15e jour après l’injection.

En l’état actuel des connaissances, les deux vaccins autorisés en Suisse semblent nettement réduire les transmissions du SARS-CoV-2. Il n’est pour l’instant pas possible de se prononcer sur la protection au-delà d’une période de 6 mois. Par conséquent, à partir du 15ème jour après la dernière dose, les personnes pleinement vaccinées n’ont pas besoin d’être mises en quarantaine après un contact étroit avec un cas confirmé de COVID-19. Ceci est valable pour une durée de 6 mois. Cette recommandation est appliquée par l’équipe responsable du traçage des contacts du canton de Berne. Sont considérés dans ce contexte comme une preuve de vaccination les documents délivrés par le lieu de vaccination ou une inscription dans le carnet de vaccination. Les éventuels certificats de vaccination étrangers doivent être validés par le service du médecin cantonal (SMC). Dans des cas justifiés (p. ex. nouveaux variants du virus), le SMC peut encore ordonner une quarantaine, même à des personnes pleinement vaccinées.

Quarantaine suite à un contact étroit pour les personnes guéries

Sur cette même base, les cantons peuvent dispenser pendant six mois les personnes qui ont guéri du COVID-19 d’une mise en quarantaine. Cette recommandation est également mise en œuvre par l’équipe responsable du traçage des contacts dans le canton de Berne.

Recommandation concernant les tests répétitifs pour les personnes vaccinées et guéries

Les personnes pleinement vaccinées (voir définition ci-dessus) et les personnes guéries ont peu de risques de transmettre le SARS-CoV-2. Si elles ne présentent aucun symptôme, il n’est pas recommandé de tester (p. ex. tests répétitifs dans des institutions ou entreprises) dans les six mois qui suivent la vaccination ou la fin de l’isolement, les personnes pleinement vaccinées avec un vaccin à ARNm ou les personnes guéries. Les tests ordonnés par le canton dans le cadre de la gestion des flambées constituent une exception.

En présence de symptômes, il est recommandé aux personnes vaccinées de se faire tester en premier lieu au moyen d’un test PCR. Les personnes guéries, elles aussi doivent se faire tester en présence de symptômes.

Mesures de lutte contre les nouveaux variants du SARS-CoV-2 (VOC/VOI)

L’OFSP a appelé les cantons à freiner la propagation du variant P1 du coronavirus (Brésil et Canada). Il s’agit aussi d’éviter que les nouveaux variants apparus en Afrique du Sud et en Inde se propagent en Suisse. A leur entrée sur le territoire, les voyageurs en provenance de ces pays doivent se rendre immédiatement à leur domicile et rester pendant 10 jours en quarantaine. Depuis le 26 avril 2021, une quarantaine est également imposée aux voyageurs en provenance d’Inde.

A noter que les personnes rentrant d’un voyage au Brésil, au Canada, en Afrique du Sud ou en Inde doivent se faire immédiatement dépister au moyen d’un test PCR si le résultat de leur test rapide antigénique est positif. Nous vous demandons de signaler ces cas à epi@be.ch. Le SMC examinera alors la nécessité d’un séquençage.

 
 
 
 

11.05.2021 / kaza 


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/organisation/kaza/aktuell/newsletter-kantonsarztamt-covid19-072021.html