Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Infolettre de l'Office du médecin cantonal 01/2019

Chères consœurs, chers confrères,
Mesdames, Messieurs,

Cette première infolettre régulière de l’année 2019 vise à vous informer des thèmes d’actualité suivants :

  • Entérocoques résistants à la vancomycine (VRE) : information à l’intention des médecins de famille
  • Obligation de déclarer les maladies infectieuses
  • Requérant-e-s d’asile du canton de Berne : soins médicaux et contrôle des maladies transmissibles
  • Recommandations de vaccination contre la diphtérie et le tétanos en cas d’indisponibilité du vaccin Td-pur®
  • Méningoencéphalite à tiques (FSME) : recommandation de vaccination dans tout le canton
  • Priorité à l’ambulatoire pour six groupes d’interventions chirurgicales
  • Pas de prolongation du contrat-cadre HPV entre la CDS et la GlaxoSmith-Kline SA GSK (ne concerne que Cervarix)

Vous trouverez un résumé de ces points ci-après ainsi que des liens utiles.

Nous vous souhaitons de belles journées printanières !

Linda Nartey, médecin cantonale
Christa Leutert, suppléante de la médecin cantonale 

Entérocoques résistants à la vancomycine (VRE) : information à l’intention des médecins de famille

Les hôpitaux, les établissements médico-sociaux et les cabinets médicaux sont de plus en plus souvent confrontés à des entérocoques résistants à la vancomycine (VRE). Cette courte information (PDF, 225 Ko, 2 pages) fait le point sur la situation au groupe de l’Ile et sur la prise en charge de personnes porteuses de VRE et des contacts au cabinet médical.

Obligation de déclarer les maladies infectieuses

Quelles maladies déclarer ? A quel moment ? De quelle façon ? Pour chaque maladie, l’édition 2019 du guide de la déclaration obligatoire récapitule les critères de déclaration, les délais et les informations de base. Elle peut être commandée ou téléchargée gratuitement.

Les formulaires de déclaration sont disponibles sur le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les déclarations sont à transmettre à l’Office du médecin cantonal (OMC) :

  • de préférence par courriel à info.epi.kaza@gef.be.ch (adresse sécurisée HIN)
  • par fax au 031 633 79 29
  • pour les déclarations appelant une réaction rapide (p. ex. méningocoques, rougeole), veuillez préalablement téléphoner au 031 636 43 85
  • par courrier postal : Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne, Office du médecin cantonal, Rathausgasse 1, case postale, 3000 Berne 8

Requérant-e-s d’asile du canton de Berne : soins médicaux et contrôle des maladies transmissibles

Les deux publications nationales suivantes vous fourniront les informations principales concernant les soins dispensés aux requérant-e-s d’asile dans le canton de Berne :

  • Recommandations de vaccination (PDF, 737 Ko, 70 pages) et de gestion de flambées de maladies transmissibles dans les centres fédéraux pour requérants d’asile et les hébergements collectifs cantonaux
  • Soins médicaux pour les requérants d’asile dans les centres de la Confédération et les centres d’hébergement collectif cantonaux
    Selon ce concept (PDF, 1 Mo, 31 pages), les infirmières et infirmiers sont les premiers interlocuteurs des requérant-e-s d’asile pour tout problème de santé. Ils fournissent une information médicale à l’arrivée et procèdent à la première consultation. Ils assurent l’accès direct et coordonné au médecin du centre et réfèrent directement les femmes enceintes et les enfants à des gynécologues et à des pédiatres. Tous les requérant-e-s d’asile sont soumis à l’assurance obligatoire des soins.

Dans les centres d’hébergement collectif du canton de Berne, les soins médicaux de base sont généralement dispensés par des médecins exerçant en cabinet individuel ou de groupe ; dans les centres d’asile fédéraux, le centre d’enregistrement de procédure Ziegler et le centre de transit de Kappelen, c’est l’Hôpital de l’Ile qui assume cette tâche.

A compter de mi-2020, les compétences de l’administration cantonale seront modifiées : la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale du canton de Berne (SAP) sera désormais chargée de toutes les questions relatives à l’aide sociale dans le domaine de l’asile et des réfugiés pendant les cinq et sept premières années suivant l’arrivée en Suisse. La Direction de la police et des affaires militaires (POM) restera compétente pour l’aide d’urgence et le renvoi des personnes dont la demande d’asile a été rejetée ainsi que pour toutes les questions relevant du droit des étrangers. L’OMC reste responsable des questions épidémiologiques. Pour plus d’informations sur les questions de migration dans le canton de Berne, vous pouvez consulter le site internet de la SAP

Recommandations de vaccination contre la diphtérie et le tétanos en cas d’indisponibilité du vaccin Td-pur®

Le fabricant GlaxoSmithKline SA a annoncé que le Td-pur®, unique vaccin permettant d’immuniser activement les adolescents et les adultes contre le tétanos et la diphtérie, n’était plus commercialisé en Suisse.

L’OFSP recommande par conséquent d’autres vaccins (PDF, 240 Ko, 2 pages).

Méningoencéphalite à tiques (FSME) : recommandation de vaccination dans tout le canton

Depuis plusieurs années, on assiste à une forte hausse du nombre de cas de méningoencéphalite à tiques (FSME). Des valeurs records ont même été atteintes en 2018 tant à l’échelle cantonale que nationale (65 cas dans le canton de Berne, 377 dans toute la Suisse). Au vu de cette situation, l’OFSP a adapté les zones à risque : le vaccin contre la FSME est désormais recommandé dans toute la Suisse, à l’exception des cantons de Genève et du Tessin. Comme le montre la répartition des cas au cours des dernières années, l’ensemble du canton de Berne constitue une zone à risque.

L’indication de vaccination demeure inchangée : elle concerne tous les adultes et les enfants dès six ans qui résident ou séjournent ponctuellement dans une zone à risque. S’agissant des enfants âgés d’un à cinq ans, il faut procéder au cas par cas. Les personnes non exposées, c’est-à-dire qui ne se rendent pas dans la nature, n’ont pas besoin de se faire vacciner. 

Les coûts de la vaccination sont pris en charge par l’assurance obligatoire des soins (déduction faite de la quote-part et de la franchise) ou remboursés par l’employeur (en cas d’exposition professionnelle).

Pour de plus amples informations, vous pouvez consulter l’article du bulletin de l’OFSP (PDF, 1 Mo, 3 pages) à ce sujet.

Priorité à l’ambulatoire pour six groupes d’interventions chirurgicales

Depuis le 1er janvier 2019, suite à la modification du 30 novembre 2018 de l’ordonnance du DFI sur les prestations dans l’assurance obligatoire des soins en cas de maladie (ordonnance sur les prestations de l’assurance des soins, OPAS), six groupes d’interventions sont uniquement pris en charge par l’assurance obligatoire des soins en mode ambulatoire, sauf circonstances particulières (liste à l’annexe annexe 1a OPAS).

Une liste de critères d’exclusion permet de définir ce qui constitue une circonstance particulière (tableau II, annexe 1a OPAS). Si un cas de figure n’est pas mentionné sur cette liste mais que la personne concernée nécessite un traitement en mode hospitalier, une demande de garantie de prise en charge des frais doit être adressée au préalable à la caisse d’assurance-maladie.

Veuillez tenir compte de ces critères lorsque vous référez des patientes et des patients à des hôpitaux et joindre tous les documents et informations nécessaire au courrier de transfert.

Pas de prolongation du contrat-cadre HPV entre la CDS et la GlaxoSmith-Kline SA GSK (ne concerne que Cervarix)

GlaxoSmithKline SA (GSK) a communiqué à la CDS qu'elle ne renouvellerait pas le contrat-cadre sur le vaccin HPV. Par conséquent, à partir du 1er juillet 2019, le vaccin Cervarix® ne fera plus partie de la solution contractuelle pour la rémunération des vaccinations contre le HPV. Cela étant, le vaccin ne pourra pas non plus être facturé via les conventions tarifaires négociées sur les vaccinations contre le HPV. Nous vous prions de bien vouloir limiter vos commandes du vaccin Cervarix® à vos stricts besoins afin d'éviter la formation de stocks inutiles.


Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/organisation/kaza/aktuell/archiv_newsletter/newsletter_201901.html