Domaine de recherche

Mots-clés de A à Z

Navigation




Infolettre de l'Office du médecin cantonal COVID-19 11/2020

Assouplissement des mesures de protection contre le COVID-19 dans le domaine de la santé

Ayant déclaré la situation qui prévaut en Suisse comme extraordinaire au sens de la loi sur les épidémies, le Conseil fédéral a édicté des mesures à l’intention de la population, des organisations, des institutions et des cantons. Pour l’heure, il considère toujours la situation comme extraordinaire, mais a décidé d’assouplir progressivement lesdites mesures sous certaines conditions et moyennant le respect de consignes permettant à chacun d’être protégé. Sous réserve du strict respect de celles-ci, les hôpitaux pourront donc, à compter du 27 avril 2020, à nouveau pratiquer l’ensemble des interventions, et certaines branches seront habilitées à reprendre leur activité. Dans ce contexte, il convient d’insister sur le fait que tout doit être mis en œuvre pour éviter un regain de propagation du nouveau coronavirus. Les cantons sont de plus tenus d’assurer un nombre suffisant de places d’hospitalisation pour les cas de COVID-19.

L’objectif du Conseil fédéral est double : d’une part, continuer à protéger la santé de la population, en particulier celle des personnes vulnérables, et, dans le même temps, réduire à un strict minimum les répercussions économiques.

Les directives cantonales concernant les restrictions aux prestations de services des professionnels de la santé et des médecins sont donc abrogées.

Comme d’habitude, vous trouverez les bases fédérales liées à la santé sur le site de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Quelques exemples :

Points à respecter :

Mesures applicables à l’ensemble des professionnels de la santé et des institutions

Le plan de protection doit contenir les règles de base suivantes :

  • Distance
  1. Séparation spatiale et/ou temporelle des patients avec ou sans symptômes du coronavirus (voir fiche de l’OFSP Critères de suspicion, de prélèvement, d’échantillons et de déclaration)
  2. Utilisation de matériel de protection lorsque la distance de deux mètres ne peut pas être respectée (voir page internet de l’OFSP dédiée aux mesures de protection)
  • Hygiène
  1. Hygiène générale stricte
  2. Attention particulière à l’hygiène des mains
  3. Hygiène respiratoire (tousser et éternuer dans un mouchoir en papier ou dans le creux du coude)
  4. Utilisation de masques uniquement selon les recommandations de l’OFSP
  5. Campagne de l’OFSP « Voici comment nous protéger »
  • Protection des personnes (y c. du personnel) particulièrement vulnérables
  1. Réglementation concernant les visites dans les hôpitaux, les établissements médico-sociaux (EMS) et les autres institutions
  2. Séparation spatiale et/ou temporelle des groupes de patients avec ou sans symptômes du coronavirus (voir document Schutzkonzept der FMH zum Betrieb von Arztpraxen, Stand: 22.04.2020) traduction en français devrait suivre bientôt.
  3. Dans la mesure du possible, répartition des ressources en personnel entre les patients atteints de COVID-19 et ceux non atteints
  4. Cohortage des patients atteints de COVID-19 placés en isolement
  5. Protection des travailleurs conforme au droit du personnel

Plans de protection

Comme dans les autres domaines, les associations des branches et des professions de la santé sont priées d’élaborer des plans globaux spécifiques en se basant sur les exigences en matière de santé et de droit du travail définies par l’OFSP et le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO). Ces exigences sont notamment utiles pour l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies plus détaillées par les établissements.
Exemples de notices et de modèles disponibles en ligne (www.seco.admin.ch > Travail > Nouveau coronavirus) :

Les autorités sanitaires cantonales ne contrôlent et ne valident pas les plans de protection, mais ont la possibilité d’ordonner la fermeture de certains établissements ou d’interdire toute activité si le plan présente des lacunes ou s’il n’est pas respecté.

Matériel de protection (priorités, listes de prix, etc.)

La mise en œuvre des plans de protection requiert non seulement des adaptations d’ordre organisationnel, mais aussi du matériel, et avant tout, dans la majeure partie des cas, des masques d’hygiène et du désinfectant. Selon les tâches effectuées, des lunettes de protection, des surblouses et des gants sont nécessaires, et si un filtrage des aérosols est requis, il faut de plus disposer de masques FFP2/3. Ces dernières semaines, la Confédération et les cantons ont beaucoup fait pour se faire livrer les produits nécessaires, et les stocks commencent à être approvisionnés. Etant donné que ces consommables sont utilisés en grande quantité dans le domaine de la santé et que leur disponibilité sur le marché est limitée, ils doivent continuer à être employés avec parcimonie et tant leur affectation que leur livraison sont soumises à priorisation.

  • Les hôpitaux, le service de sauvetage, les établissements médico-sociaux et les services d’aide et de soins à domicile peuvent continuer à passer commande auprès du service en ligne.
  • Les structures ambulatoires (cabinets médicaux et dentaires, cabinets de physiothérapie et d’ergothérapie, etc.) peuvent dorénavant passer commande via un formulaire en ligne. Celui-ci figure sur la page d’accueil www.be.ch/materiel et est accessible par le biais du nom d’utilisateur besteller et le mot de passe BE2020go!.
  • Les commandes émanant des professionnel-le-s de la santé et des personnes exerçant une profession médicale peuvent être passées via le formulaire en ligne le lundi entre 7 heures et 13 heures. Elles sont contrôlées le mardi par les offices compétents de la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI), adaptées le cas échéant à l’état des stocks et validées. En règle générale, les livraisons interviennent entre le mercredi et le vendredi.

Mesures de monitorage et d’endiguement de la pandémie

  • Dépistage en laboratoire du SARS-CoV-2 par test PCR Stratégie de dépistage et critères de l’OFSP : Les critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration sont adaptés en continu à l’évolution de l’épidémie. Nous vous invitons dans ce contexte à consulter régulièrement le site de l’OFSP. Une fois que la phase d’endiguement de la flambée épidémique reprendra, toutes les personnes présentant des symptômes compatibles avec ceux du COVID-19 seront dépistées (par test PCR).
  • Les tests sérologiques et les tests rapides ne sont pas recommandés à grande échelle par l’OFSP et doivent dans un premier temps uniquement être utilisés dans le cadre d’études contrôlées. Ces études devraient permettre d’acquérir les connaissances et l’expérience nécessaires pour pouvoir mettre au point au plus vite des tests ciblés disposant de la fiabilité requise et pouvant être largement utilisés. En cas de prescription et de recours à des tests sérologiques ou à des tests rapides n’entrant pas dans le cadre d’études contrôlées, il convient, par devoir professionnel, d’indiquer à la personne testée que ces produits ne sont pas recommandés et que les frais qui en résultent sont à sa charge.

  • Où tester ?
    o Dans les hôpitaux
    o Dans les cabinets médicaux
    o Au centre de dépistage BEA de Berne
  • Obligation de déclaration du SARS-CoV-2 / Covid-19 : pour consulter la version actuelle, merci de consulter régulièrement la page correspondante de l’OFSP
    o Résultats de laboratoire dans les 24 heures au mandant, à l’OFSP, à l’OMC
    o Les médecins déclarent à l’OMC et à l’OFSP dans un délai de 24 heures :
     les résultats cliniques des personnes hospitalisées avec :
    • COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR ou
    • critères cliniques et imagerie par CT-Scan compatible avec COVID-19 et PCR négative sans autre étiologie ou
    • critères cliniques et épidémiologiques et PCR négative sans autre étiologie
     les résultats cliniques des résident-e-s dans les maisons de retraite et de soins ainsi que d’autres établissements médico-sociaux (p. ex. les institutions pour personnes en situation de handicap) avec :
    • COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR
     déclaration facultative par le médecin des résultats cliniques de tous les autres patients COVID-19 pris en charge en ambulatoire (information importante pour le Contact Tracing !)
    o Décès (déclaration par le médecin du décès avec indication du lieu – à l’hôpital, en EMS, dans un service d’aide et de soins à domicile, à la maison, etc.) des personnes avec :
     COVID-19 confirmé en laboratoire par PCR ou
     critères cliniques et imagerie par CT-Scan compatible avec COVID-19 ou
     critères clinqiues et épidémiologiques

Contact Tracing et pilotage
o Contact Tracing : tous les médecins effectuant des diagnostics

  • Ils expliquent aux patients COVID-19 la marche à suivre en termes d’auto-isolement (voir le document Consignes : Auto-isolement de l’OFSP
  • L’OMC / l’équipe responsable du Contact Tracing se met en relation avec la ou le patient-e COVID-19 de manière à établir la liste des contacts et explique à ceux-ci la marche à suivre en termes d’auto-quarantaine (voir le document Consignes : Auto-quarantaine de l’OFSP Auto-quarantaine) et vérifie que les mesures d’auto-isolement et d’auto-quarantaine sont bien respectées.

Traitement médicamenteux : l’hydroxychloroquine et d’autres médicaments ne doivent être utilisés que sur recommandation des associations spécialisées et dans le cadre d’études autorisées en milieu hospitalier.

Vous trouverez les communications de l’Office des hôpitaux (ODH) aux établissements hospitaliers, celles de l’Office des personnes âgées et des personnes handicapées (OPAH) aux EMS, aux services d’aide et de soins à domicile et à d’autres institutions médico-sociales sur le site Coronavirus du canton Coronavirus à la rubrique Professionnels de santé.

Nous vous invitons par ailleurs à consulter les informations très complètes de l’OFSP (www.bag.admin.ch), sur lesquelles s’appuie le canton de Berne.

 

le 24.04.2020 / kaza 

 

 

Informations supplémentaires

 


Mon panier ([BASKETITEMCOUNT])

Informations sur ce site Internet

https://www.gef.be.ch/gef/fr/index/direktion/organisation/kaza/aktuell/archiv_newsletter/newsletter-kantonsarztamt-covid-11.html